Vous êtes ici

Louis Calaferte

Louis Calaferte

Né en 1928 à Turin, Louis Calaferte découvre l’écriture par le théâtre. En 1952, son premier roman, Requiem des innocents, connaît le succès auprès du public. Il consacre ensuite quatre ans à l’écriture de son autobiographie, Septentrion, publiée en 1963, mais l’ouvrage est considéré comme pornographique, et se voit censuré et interdit de la vente. Il ne sera réédité qu’avec Gérard Bourgadier vingt ans plus tard (éditions Denoël). Écrivain mal connu et souvent ignoré, jugé excessif dans ses propos, il dénonce la société à travers ses œuvres, l’État et l’esprit bourgeois. C’est un poète vigoureux et sensible, à l’écriture précise et crue, violente et acerbe.Il décède à Dijon en 1994 mais des volumes de son journal, en partie inédits, continuent d’être édités par son épouse. Cet auteur incompris laisse derrière lui une quarantaine de volumes, nouvelles et récits, poèmes, essais, carnets et pièces de théâtre.