Vous êtes ici

Eduardo De Filippo

Eduardo De Filippo

Eduardo De Filippo est né à Naples en 1900. Enfant naturel, il est formé à l’école de théâtre de son père, Eduardo Scarpetta. En 1910, son fils Vincenzo forme une troupe où le jeune comédien se produit souvent.Eduardo s’affirme très vite en tant que comédien et très tôt, il apprend son métier d’auteur. Il commence à écrire à l’âge de 17 ans, des saynètes, des pièces en un acte, et enfin des comédies.En 1929, il écrit Sik-Sik, sa pièce fétiche, et débute avec son frère Peppino et sa sœur, Titina, au Teatro Nuovo de Naples. Le trio obtient un triomphe. Eduardo fonde alors avec eux la Compagnie du Théâtre Humoristique des De Filippo et débute à Naples avec Noël chez les Cupiello en 1931. Nouveau triomphe. La réputation de la famille De Filippo franchit alors les frontières de Naples et pendant douze ans la compagnie va se produire dans toute l’Italie. Le cinéma rend célèbre Eduardo De Filippo avec le film Naples millionnaire ! (1950), tiré de la pièce du même nom, qui est en ballottage pour le prix international de la Paix. Les années suivantes, on retrouve Eduardo aussi bien au théâtre qu’au cinéma et à la télévision, en Italie qu’à l’étranger où partout il remporte un énorme succès.Les dix-sept comédies écrites avant la Seconde Guerre mondiale sont regroupées sous le nom de Cantate des jours pairs (dont Sik-Sik, Noël chez les Cupiello, Homme et galant homme), les seize suivantes sous le nom de Cantate des jours impairs (dont Naples millionnaire !). Homme de gauche, Eduardo est nommé sénateur à vie le 26 septembre 1981. Pour l’Italie, Eduardo a représenté la tradition du grand théâtre populaire et en même temps a été un guide : certains ont considéré en lui l’acteur de génie, d’autres le poète dialectal ou le successeur de Pirandello, d’autres encore l’homme politique.En 1982, Eduardo De Filippo confie la traduction de ses pièces à Huguette Hatem. Depuis, une vingtaine de ses comédies ont été montées en France dont La Grande Magie, entrée au répertoire de la Comédie-Française en 2009. Il meurt à Rome le 31 octobre 1984.