Vous êtes ici

Evgueni Schwartz

Evgueni Schwartz

Il est né en 1896. Après des études de droit à Moscou, il s’installe à Saint-Pétersbourg (Petrograd alors). 

Il intègre des groupes littéraires et collabore à des revues pour enfants. Il revisite, avec humour et dans un souci éducatif, d’anciens contes de fées empruntés à la tradition orale, à Perrault, Grimm ou Andersen. Il démontre la nécessité de combattre l’oppression au lieu d’y céder. 

Ses œuvres subissent la censure du régime soviétique de plein fouet. À partir de 1930, il s’intéresse au théâtre. Il écrit trois pièces majeures, farces politiques avec un ton satirique : Le Roi nu (1934), L’Ombre (1940) et surtout Le Dragon (1944) écrite après la bataille de Stalingrad et interdite dès la première représentation. 

Il dénonce l’autoritarisme et soutient une ambiguïté qui parfois renvoie dos à dos nazisme et stalinisme. Cette pièce n’est plus sujette à la censure au début des années soixante. Il meurt en 1958 d’une maladie cardiaque.