Vous êtes ici

Maxime Gorki

Maxime Gorki

De son vrai nom, Alexis Pechkov, il naît en 1866 et est élevé par ses grands-parents, autoritaires et violents. Il quitte sa ville natale à 16 ans, et erre à travers la Russie. Il exerce de nombreux emplois et adhère aux idées révolutionnaires. 

En 1892, il sort un premier recueil de nouvelles romantiques, Makar Tchoudra et c’est à cette occasion qu’il prend le pseudonyme de Gorki, « l’amer ». Son premier roman, Forma Gordeïev, sort sept ans plus tard. 

Ses ouvrages mettent en valeur la vie de labeur et la montée du capitalisme en Russie, qui touche le peuple russe. On retrouve ces thèmes dans Les Bas-fonds et Les Petits Bourgeois (1902), qui le font connaître dans le monde entier. 

Engagé, il fait don de la majorité de ses revenus au parti bolchevik, ce qui lui vaut d’être emprisonné entre 1905 et 1906. L’année suivante, il publie un récit révolutionnaire, La Mère. 

Il quitte la Russie et n’y revient qu’en 1913, une fois l’amnistie proclamée. Mais l’Union Soviétique le déçoit et il s’exil de nouveau en Italie, de 1921 à 1928. 

Il finit par retourner en Russie où il meurt en 1936.