Vous êtes ici

Mohamed Kacimi

Mohamed Kacimi

Après des études de littérature française à l’université d’Alger,  il s’installe à Paris en 1982. Il publie son premier roman, Le Mouchoir, en 1987. Tout en participant à la restauration de la maison Rimbaud à Aden, il collabore au magazine Actuel et devient producteur à France Culture. En 1990, il publie Arabes ? Vous avez dit Arabes, avec Chantal Dagron, puis en 1992, avec la même co-autrice, Naissance du désert. Il se tourne vers le théâtre en 1995 avec l’écriture de Le Vin, le vent, la vie, mis en espace par Ariane Mnouchkine au Festival d’Avignon 1995. Il écrit par la suite la pièce 1962, sur l’indépendance de l’Algérie, mise en scène par Valérie Grail au Théâtre du Soleil. Passionné par la Bible, il publie La Confession d’Abraham, grand succès au Festival Off d’Avignon et qui fait l’ouverture du Théâtre du Rond-Point en 2001. En 2003, il conçoit pour la Comédie-Française Présences de Kateb Yacine, mis en scène par Marcel Bozonnet dans la salle Richelieu. En 2006, il écrit Terre Sainte ; la pièce est traduite dans plus de douze langues et se joue à travers le monde. En 2012, il écrit Le Chemin de Damas, accueilli au Piccolo Théâtre de Milan, et conçoit pour le Studio Théâtre de Stains Babylon City, mis en scène par Marjorie Nakache. Il écrit une pièce sur l’affaire Dutroux, Le Grand Cirque, mis en scène par Simon Devos en 2016. Sa pièce À la Table de l’éternité, mise en scène en 2017 par Patrick Sommier au Maly Théâtre, à Saint-Pétersbourg, fait désormais partie du répertoire de la troupe de Lev Dodine. La même année, Moi, la mort, je l’aime, comme vous aimez la vie est mis en scène par Yohan Manca à La Manufacture pour le Festival Off d’Avignon, et l’année suivante, Tous mes rêves partent de gare d’Austerlitz est créé par Marjorie Nakache au Studio Théâtre de Stains (L’avant-scène théâtre n°1426 et n°1445).
Il a travaillé comme dramaturge au Théâtre des Quartiers-d’Ivry aux côtés d’Adel Hakim pour la création de sa pièce Des roses et du jasmin à Jérusalem (L’avant-scène théâtre n°1401-1402).
Mohamed Kacimi anime l’association Écritures du Monde pour faire connaître les dramaturgies étrangères émergentes qui organise chaque année des chantiers d’écriture à travers le monde.