Vous êtes ici

Nicolas Bréhal

Nicolas Bréhal

Gérald Solnitzki, dit Nicolas Bréhal, est né à Paris le 6 décembre 1952 et mort le 31 mai 1999. Il a laissé une œuvre romanesque importante dont les titres principaux sont : Les Étangs de Woodfield (1978), L’Automne (1980), La Pâleur et le Sang (1983), L’Enfant au souffle coupé (1990), Sonate au clair de lune (1992, prix Valery-Larbaud et Grand Prix des lectrices de Elle), Les Corps Célestes (1993, prix Renaudot), Le Parfait Amour (1995), Le Sens de la nuit (1998).Il fut directeur littéraire au Mercure de France et critique littéraire au Monde puis au Figaro. Pour le théâtre, Nicolas Bréhal a notamment écrit Neiges, créé à la Comédie-Française , Théâtre du Vieux-Colombier en 1995 et La Légèreté française (Mercure de France 1997). Pour la télévision, il a adapté le roman d’Henry James, Le Regard aux aguets, réalisé par Edouard Molinaro.Voir en page 3 l’autobiographie de Nicolas Bréhal.