Vous êtes ici

Sébastien Thiéry

Sébastien Thiéry

Sébastien Thiéry passe par le cours Florent avant d’intégrer la promotion 1997 du Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Il y reçoit notamment les enseignements de Dominique Valadié, Catherine Hiegel ou encore Philippe Adrien. 
Il enchaîne par la suite de nombreuses apparitions à la télévision et sur le grand écran, où il est dirigé par Bertrand Tavernier pour Cayatte, en 2002, Josée Dayan, Gérard Jugnot dans Meilleur espoir féminin (2000). Il s’amuse, il met en scène sa vie dans ses émissions de caméra cachée ou dans le délirant feuilleton, féroce et méchant, Chez Maman, diffusé de 2004 à 2006 sur Canal+, avec Françoise Christophe et Marie Parouty.
Sébastien Thiéry écrit, prenant sans doute modèle chez Roland Dubillard, mais aussi chez Karl Valentin, Jean-Claude Grumberg, Jean-Michel Ribes et Eugène Ionesco. Il signe en 2005 sa première pièce pour le théâtre, Sans ascenseur, publiée comme les suivantes par L’avant-scène théâtre, et mise en scène par Jean-Michel Ribes au Théâtre du Rond-Point. Christophe Lidon dirige ensuite le comédien dans sa pièce suivante Dieu habite Düsseldorf (en 2006). Cochons d’Inde, mis en scène par Anne Bourgeois, est acclamé comme un brillant succès, et lui vaut deux Molières en 2009. Il crée ensuite Qui est Monsieur Schmitt ? (2009) – nomination pour le Molière de l’auteur francophone vivant –, Le Début de la fin (2012), Comme s’il en pleuvait (2012), L’Origine du monde (2013), Deux hommes tout nus (2014) – nomination pour le Molière de l’auteur francophone vivant et Molière du comédien pour François Berléand – et Momo (2015) – nomination pour le Molière de l’auteur francophone vivant, celui de la comédie et celui du comédien dans un second rôle –, qu’il adapte avec Vincent Lobelle en long métrage en 2017, avec Catherine Frot et Christian Clavier dans les rôles principaux.
Sa dernière pièce, Ramsès II, fut jouée au théâtre des Bouffes-Parisiens. On y retrouvait alors François Berléand cloué sur un fauteuil roulant (après avoir donné la réplique à Muriel Robin dans Momo), aux côtés d’Éric Elmosnino et d’Évelyne Buyle, dans une mise en scène applaudie de Stéphane Hillel.