Vous êtes ici

Crimes et Châtiments

Auteur(s) 
La culpabilité, l’ennui, la rivalité, la jalousie, l’envie, l’ambition, la vengeance, le regret : autant de variations autour du thème imposé du festival Le Paris des femmes – cette année « Crimes et Châtiments » – imaginées par les dix auteurs de cet opus, déclinées dans des univers et des registres d’écriture aussi riches que différents.
14,00 €
Le livre
Résumé 

À l’occasion de l’édition 2016 du festival « Le Paris des femmes », neuf auteures (et un auteur invité !) ont revisité Crime et Châtiment, en clin d’œil à Fiodor Dostoïevski. Romancières ou dramaturges, venues d’univers différents, elles livrent sous forme de pièces courtes leur vision personnelle et originale, souvent décalée, de ce thème imposé.

Textes de Stéphanie Blanchoud, Alma Brami, Claire Castillon, Léonore Confino, Carole Fréchette, Claudie Gallay, Cécile Ladjali, Tatiana de Rosnay, Valérie Tong Cuong et Christian Siméon.

Sommaire 

Préface, Nina Bouraoui
Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout, Stéphanie Blanchoud
Mardi c’est le jour du poulet, Alma Brami
Comment tu écris le carnage ?, Claire Castillon
Ouverture, Léonore Confino
Ismène, Carole Fréchette
Remonter la dune, Claudie Gallay
Fils de, Cécile Ladjali
Rebecca m’a tuée, Tatiana de Rosnay
Frères, Valérie Tong Cuong
Crouchinades. La Confession d’un cordon-bleu, Christian Siméon

Extrait 
Georges est vieux. Il est vieux depuis peu de temps. Au début ça ne se voyait pas qu’il était vieux, mais un jour, je m’en suis aperçue. Il ne sentait plus pareil. Les vieux ont tous la même odeur, il y a quelque chose sur la peau qui reste, même si on frotte bien. On ne peut pas cacher la vieillesse. Je ne savais pas qu’un jour, il serait vieux. Je pensais qu’il sentirait toujours la même odeur, comme le poulet dans le four qui sent toujours pareil. Georges ne sait pas que j’ai compris qu’il était vieux, il croit que ça ne se voit pas, je fais semblant pour ne pas lui faire de peine. Ce n’est pas vraiment un défaut d’être vieux, mais ça dépend quand. Georges est devenu vieux trop tôt. Ses costumes sentent l’antimite, pourtant dans les placards, il n’y a pas d’antimite. Peut-être quelques brins de lavande tout au plus. Alma Brami, Mardi c'est le jour du poulet Puis Créon a hurlé dans ma direction : « Et toi, vipère, tu voulais me sucer le sang aussi ! » ou quelque chose comme ça, et pendant qu’il m’accusait, dans ma tête, il y avait un bruit assourdissant. Avec son doigt pointé vers moi, ses yeux remplis de fureur, il a crié : « Avoue donc que tu as aidé ta sœur, que tu as participé ! » J’ai ouvert la bouche et je me suis entendue dire : « Oui, j’avoue, je suis coupable, j’ai pris part à l’acte défendu, j’en assume la responsabilité. » Je me suis accusée parce que… J’ai voulu mourir avec elle parce que… Parce que… Parce que… quoi ? Il y en a qui ont dit amour, geste de pure générosité. Il y en a qui ont dit peur. Il y en a qui ont dit désir de gloire. Et moi, moi, qu’est-ce que je dis ? Je dis… Volonté d’exister pour elle. Espoir d’obtenir son respect. Son admiration. Qu’elle me voie enfin. Qu’elle voie ma force et mon courage. Est-ce que c’est de l’amour, vouloir exister pour l’autre ? Est-ce que c’est de la générosité ? Je ne sais pas. Je dis… Sentiment de mériter cette punition, de toute façon. Sentiment d’être coupable, fondamentalement. On a tous une faute, non ? Pour laquelle on mérite un châtiment. Coupable d’être moi, Ismène. La sœur raisonnable. J’ai voulu mourir héroïquement pour me faire pardonner de ne pas être héroïque. Carole Fréchette, Ismène
Date de parution 
22/12/2015
Auteur(s) 
Genre 
Pièces courtes
EAN 
9782749813370
ISBN 
978-2-7498-1337-0
La pièce
Distribution 

La cinquième édition du festival « Le Paris des femmes » a lieu du 8 au 10 janvier 2016 au Théâtre des Mathurins.

Les créations de : Fils de, de Cécile Ladjali, Frères de Valérie Tong Cuong, Rebecca m’a tuée de Tatiana de Rosnay, et Crouchinades. La Confession d’un cordon-bleu de Christian Siméon, ont eu lieu le 8 janvier 2016 dans des mises en espace de Murielle Magellan.
Les créations de : Le temps qu’il faut à un bébé girafe pour se tenir debout de Stéphanie Blanchoud, Ismène de Carole Fréchette, Remonter la dune de Claudie Gallay, et Crouchinades. La Confession d’un cordon-bleu de Christian Siméon, ont eu lieu le 9 janvier 2016 dans des mises en espace de Xavier Gallay.
Les créations de : Mardi c’est jour du poulet d’Alma Brami, Comment tu écris le carnage ? de Claire Castillon, Ouverture de Léonore Confino, et Crouchinades. La Confession d’un cordon-bleu de Christian Siméon, ont eu lieu le 10 janvier 2016 dans des mises en espace de Mathilda May.

Théâtre des Mathurins
36 Rue des Mathurins
75008 Paris
France et DOM-TOM
Une question sur cet ouvrage ?

Si vous souhaitez des infomations complémentaires sur cet ouvrage, n'hésitez pas à nous envoyer votre demande via notre formulaire de contact.