Cart
Custom content
<p>This is custom content</p>

Le Début de la fin

12,00 €

Accroche

Tout orientées vers l’absurde, les comédies de Sébastien Thiéry mettent en évidence la déshumanisation de l’homme contemporain. Ici, il pousse l’étrangeté jusqu’à un point ultime : le personnage principal se met à voir sa jeune épouse sous les traits d’une femme âgée, vision singulière qui cohabite avec celle des autres personnages, pour qui la perception n’est pas déformée.

Résumé

M. Bauman voit sa femme affligée d’une étrange maladie : elle vieillit sept fois plus vite que lui ! Las de vivre aux côtés d’une octogénaire alors que lui-même a la quarantaine fringante, il prend une maîtresse et décide de se débarrasser de son épouse en la jetant dans les bras d’un jeune employé, Hervé, qu’il fait passer pour son neveu caché. Comme prévu, Mme Bauman tombe amoureuse d’Hervé. Comme cela n’était pas prévu, Hervé tombe amoureux de Mme Bauman, qui, à ses yeux, est une jeune femme très séduisante…

Sommaire

Éditorial:
Plus vrai que vrai, par Olivier Celik
L’affiche du spectacle
Le texte de la pièce
Commentaires:

- Entretien avec Richard Berry
- Entretien avec Jonathan Lambert
- Rencontre avec Sébastien Thiéry
- Au théâtre, la vérité est dans le faux, par Jacques Nerson
L’actualité:
- La quinzaine de Gilles Costaz
- À l’affiche à Paris, par Jacques Farnèse
- Lire : la sélection de L’avant-scène théâtre
- L’agenda

Distribution

  • Richard Berry (M. Bauman)
  • Jonathan Lambert (Hervé)
  • Françoise Brion (Mme Bauman-75 ans
  • Pascale Louange (Mme Bauman-35 ans)
  • Anna Gaylor (Jennifer)
Derniers articles en stock
Date de parution 15/01/2012
Numéro parution 1316
Auteur Sébastien Thiéry
Metteur scène Richard Berry
Genre Comédie
Nombre d'hommes 2
Nombre de femmes 3
Durée 01:50
Théâtre Théâtre des Variétés

16 autres produits dans la même catégorie :

Lapin

14,00 €

Tous les lundis, soir de relâche, Muriel Robin se rend chez Pierre Arditi pour passer la soirée ensemble. Mais ce soir, pour la première fois, ils se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls...