Cart
Custom content
<p>This is custom content</p>

La Pitié dangereuse

12,00 €

Accroche

Zweig a le sombre génie de donner une consistance nouvelle et insondable, une portée universelle et tristement prophétique à cette paralysie d'ordre symbolique. Le formidable talent d'adaptateur de Philippe Faure et son énergie inébranlable nous permettent d'en percevoir la brûlante actualité.

Résumé

1913. Une petite ville de garnison autrichienne. Anton Hofmiller, un jeune officier de cavalerie, est reçu au château du fortuné Kekesfalva. Par mégarde, il invite à danser sa fille, Edith, qui est paralysée. Tentant de réparer sa maladresse, il multiplie faveurs et visites, là où la jeune femme se prend à imaginer l'amour.

Sommaire

Éditorial:
Un malaise dans la civilisation, par Olivier Celik
L'affiche du spectacle
Le texte de la pièce
Commentaires:
- Stefan Zweig, notre contemporain d'hier, par Serge Niémetz
- Rencontre avec Philippe Faure, par Olivier Celik
- Les peintres de La Pitié dangereuse, par Alain Batifoulier
- Rencontre avec Sylvie Testud, par Olivier Celik
- Stefan Zweig, l'écartelé, par Jean-Pierre de Beaumarchais
L'actualité:
- Scènes : une saison Valletti, par Gilles Costaz
Richard III, ou la tragédie réduite à l'acteur, par Philippe Tesson
- Philippe Torreton, le continent Shakespeare, par Armelle Héliot
- Tendance : théâtre et homosexualité, par Jacques Nerson
- Hommage :  Jacques Dufilho, par Jean-Laurent Cochet
- La quinzaine de Jacques Nerson
- Lire : la sélection de L'avant-scène théâtre
- Brèves

Distribution

  • Sylvie Testud (Edith)
  • Bruno Sermonne (Condor)
  • Benjamin Egner (Anton Hofmiller)
  • Albert Delpy (Kekesfalva)
  • Estelle Clément Bealem (Ilona)
Date de parution 01/10/2005
Numéro parution 1190
Auteur Stefan Zweig
Metteur scène Philippe Faure
Genre Drame Drame moderne
Nombre d'hommes 3
Nombre de femmes 2
Durée 01:45
Théâtre Théâtre de la Croix-Rousse

16 autres produits dans la même catégorie :

Ruy Blas

18,00 €

Remontons le temps jusqu’au XVIIème Siècle et pénétrons dans l’intimité de la cour d’Espagne…